Juil 202016
 

          A l’occasion du pélé des pères de familles, nous avons pris le temps d’une méditation sur l’histoire du paralytique porté par 4 hommes, tel que l’évangile de Marc (Mc 2, 1-12) le raconte. Il est peut-être bon de partager cette réflexion à un auditoire plus large …  

    image040Dans cet évangile, Jésus est entouré par une foule manifestement nombreuse. Il est un prédicateur à succès qui attire à lui des gens avide de l’entendre. Mais l’évangile précise que l’affluence a pour effet de boucher la porte de la maison où il se tient. Il est même précisé qu’il n’y a plus de place.

          Autrement dit, alors que tout semble bien aller, il y a quand même un problème : Jésus parle, l’Evangile est annoncé, de nombreuses personnes l’entendent, mais paradoxalement, l’accès à la maison dans laquelle il est présent, dans laquelle sa parole retentit, bref, l’accès à la maison de Jésus et donc au Christ lui-même, est bouché !

          Or, il y a là un paralytique, c’est-à-dire quelqu’un qui ne peut accéder à Jésus par lui-même, non seulement parce-que l’entrée est bouchée, mais aussi parce qu’il en est personnellement incapable ! Alors même que tout va bien, il est une personne qui ne peut avoir accès au Christ en passant par la même voie que les autres ! Il y a là aussi 4 porteurs, qui (il faut quand même se représenter la scène …)  vont “démolir” une partie de la maison, pour créer un passage possible à ce paralytique, de sorte qu’il puisse approcher du Christ. Il doit en falloir de l’audace pour oser faire cela ! Quitte à démolir un peu les murs existants, ils créent une ouverture nouvelle pour que le paralytique puisse quand même approcher de Jésus-Christ, et bénéficier de sa grâce !

          Après avoir passé une porte Sainte ouverte pour le Jubilé de la miséricorde, nous avons justement là une histoire de porte et de miséricorde. Car c’est bien de miséricorde qu’il s’agit :Copie de Pélé Pères Fontgombault 009

  • La misère physique de cet homme handicapé qui ne peut se mouvoir par ses propres moyens, et qui vit en situation de dépendance
  • La misère sociale de ce même homme qui ne peut emprunter le même chemin que les autres
  • La misère spirituelle de celui qui n’a pas accès au Christ, et qui est accablé de péchés
  • Et puis, la misère des auditeurs qui ne parviennent pas à concevoir que le pardon de Dieu soit si facilement, gratuitement et gracieusement offert

          Et Jésus se penche sur cette misère. Il l’accueille, il consent à être dérangé par elle, (on imagine qu’il a dû être interrompu dans son discours par ces hommes qui brisent le toit de la maison …). Il pardonne les péchés du paralytique, il le guérit, et ce faisant, donne un signe à la foule qui aide à comprendre et à croire. Jésus ne s’occupe pas de savoir si l’homme qui parvient auprès de lui est passé par une porte légitime ! Il accueille, il pardonne, il guérit, et il stimule et fortifie la Foi des personnes présente, de sorte que tout le monde finit dans l’action de grâce.

          Allons plus loin, pour dire que le déploiement de cette miséricorde du Christ est rendue possible par la miséricorde que déploient les 4 porteurs. Nous pourrions même dire que, dans ce passage, la miséricorde des porteurs rends possible la miséricorde du Christ. Il a fallu que ces 4 hommes se laissent émouvoir par cet homme paralysé, qu’ils s’engagent à son service, qu’ils aient l’audace et même du culot, qu’ils aient aussi et surtout une vive conscience de l’importance d’une proximité d’un contact avec le Christ. Ils ont pris en compte la misère de cette homme, ils s’en sont chargés, ils l’ont conduit jusqu’aux pieds du Christ, sans hésiter pour cela à ouvrir un autre accès, une autre porte.

         image028 Or, cette maison dans laquelle Jésus est présent, où sa parole est retentit, où il est possible d’entrer en contact avec lui, c’est l’image de l’Eglise, lieu de rassemblement des foules, d’annonce de l’Evangile et d’une relation avec le Christ. Cela nous interroge donc : quelles ouvertures nouvelles doit-on avoir l’audace de percer pour que tous puissent avoir accès au Christ ? Ne faut-il pas de temps en temps, consentir à démolir quelques pans de murs, pour que nul ne soit empêché de bénéficier de cette miséricorde de Dieu ?

          Pensons à ceux qui, quelle qu’en soit la raison, sont paralysés par une situation qui leur interdit l’accès au Christ par la porte des sacrements … ce n’est pas l’accès au Christ qui est interdit ! C’est juste une porte qui est bouchée, c’est la voie d’accès du plus grand nombre qui leur est impossible … alors quelle ouverture faire ? Que cela stimule nos réflexions pastorale et nos audaces missionnaires pour l’année à venir.

Père Patrick Guinnepain

Juil 202016
 
Messe télévisée du 28 août

        Ces derniers temps, le presbytère a reçue des visites inhabituelles : des journalistes de l’émission « le jour du Seigneur », des techniciens de France-Télévisions, et même une équipe de reportage venus rencontrer et filmer quelques’uns d’entre-nous. Certains le savent déjà, la messe dominicale du 28 août prochain sera retransmise en direct, à la télévision. Quel peut-être l’intérêt d’un tel événement ? Ce sont peut être ceux qui accompagnent les familles en deuils qui peuvent nous le dire !   De fait, s’il est une phrase mainte fois entendue par ceux qui accompagnent les familles en deuil et [Lire la suite…]

Juil 202016
 
La moisson est abondante !

          Nous connaissons tous cette phrase de Jésus, dans l’évangile de Mathieu, au chapitre 9 (Mt 9, 32-38) : « La moisson est abondante,  mais les ouvriers sont peu nombreux … ! » Une phrase suscitée par la vue d’une foule, las, fatiguée, prostrée, comme des brebis sans bergers. Or, les foules de notre pays donnent un peu cette image-là : fatiguée de la violence et des attentats, de la crise et des inquiétudes, non satisfaites par le tout-consommation et la société des loisirs, une foule à qui l’on propose comme idéal qu’un « art de vivre à la française » [Lire la suite…]

Juil 062016
 
Le péché, comme réceptacle de la miséricorde !

         A l’occasion du pèlerinage des Pères de familles, un enseignement largement inspiré des propos du pape François à été donné, à propos du péché et de la miséricorde. Nous le redonnons dans cet article, accompagné de quelques photos du pélé.             Il y a quelques jours (mercredi dernier), nous célébrions la solennité de St Pierre et St Paul, les deux colonnes de l’Eglise. Pierre, à qui furent confiées les clefs du Royaume des Cieux, et Paul, l’apôtre des païens. L’un et l’autre sont objet d’une légitime vénération de la part des [Lire la suite…]

Mai 172016
 
Retraite de Profession de Foi

C’est à La Puye, que les jeunes de nos deux paroisses se sont retrouvés, entourés de leurs catéchistes et de quelques parents, pour préparer leur Profession de Foi. Ce fut d’abord l’occasion de redécouvrir la sainte Patronne de la Paroisse du Blanc : Ste Jeanne Elisabeth, d’en apprendre un peu plus sur sa vie et la manière avec laquelle elle avait professé sa Foi en son temps. Ce fut aussi l’opportunité d’apprendre à mettre des mots sur ce en quoi et en qui l’on croit, pour devenir capable d’en parler à d’autres avec un vocabulaire simple. C’est ainsi que peu à [Lire la suite…]

Jan 232016
 
Au secours des victimes de la guerre et des persécutions

Témoignage : Née et baptisée 15 jours plus tard au Blanc, j’y ai grandi dans la religion chrétienne entre Saint-Etienne de Ville haute et Saint-Génitour à la porte percée. Je retrouve toujours avec autant de plaisir nos paysages de Brenne, la maison familiale, ses bords de Creuse, le temps des vacances et c’est encore avec la même joie confiante, à 57 ans, que je remonte la nef de l’église de ma confirmation vers son grand cœur décentré. Après un semestre laborieux et souvent stressant, ce temps de la Nativité, de l’Epiphanie et du Baptême du Christ vécu pleinement à la paroisse du [Lire la suite…]

Jan 052016
 
Retour sur les messes de la nuit

           Nous étions nombreux en cette nuit de Noël à venir célébrer la nativité du Christ. A 19h, la messe célébrée à Pouligny a rassemblé de très nombreuses familles avec beaucoup d’enfants. A 21h, l’église de Bélâbre était remplie, ainsi que celle de Tournon. Enfin, à 22h, celle de St Génitour faisait elle aussi le plein. Chacune des célébrations a été préparée avec le sens liturgique et le style de nos diverses communautés. Ici, on fit une veillée, là une crèche vivante, ailleurs furent repris les chants les plus populaires, tandis qu’autre part c’est avec plus de classicisme que la prière fut [Lire la suite…]

Jan 022016
 
Méditation sur la Nativité

               Le temps de Noël nous est donné pour qu’en faisant mémoire de l’incarnation du Christ, nous apprenions à discerner comment il vient encore aujourd’hui prendre corps parmi les Hommes et apporter le Salut. A l’école de l’évangile, laissons l’Esprit Saint éclairer notre regard pour réapprendre à le reconnaitre, tel qu’il se manifeste au milieu de nous, dans nos vies telles qu’elles sont.                 Parmi les points de repères offerts par l’évangile de la nuit de Noël, choisissons d’insister sur ce qui nous est répété par deux fois : Luc (2, 7) nous dit de Marie que « (…) elle mit au [Lire la suite…]

Animated Social Media Icons Powered by Acurax Wordpress Development Company
Visit Us On FacebookVisit Us On YoutubeVisit Us On Twitter