Jan 232016
 

Témoignage :

Née et baptisée 15 jours plus tard au Blanc, j’y ai grandi dans la religion chrétienne entre Saint-Etienne de Ville haute et Saint-Génitour à la porte percée. Je retrouve toujours avec autant de plaisir nos paysages de Brenne, la maison familiale, ses bords de Creuse, le temps des vacances et c’est encore avec la même joie confiante, à 57 ans, que je remonte la nef de l’église de ma confirmation vers son grand cœur décentré. Après un semestre laborieux et souvent stressant, ce temps de la Nativité, de l’Epiphanie et du Baptême du Christ vécu pleinement à la paroisse du Blanc m’a permis de me recentrer, de me préparer à une mission hivernale qui débute ce jeudi à quelques battements d’aile (d’avion) de l’hexagone.

            photo 3C’est à Erbil, capitale du Kurdistan irakien, que je me rends pour une durée de 3 mois afin d’accompagner les chrétiens d’Orient qui ont trouvé refuge à quelques kilomètres des lignes de front. Je pourrai ainsi contribuer à la chaîne humanitaire lancée il y un peu plus d’un an dans cette région du Nord de l’Irak pour soutenir nos frères dans leur terrible épreuve qui dure maintenant depuis plus de 4 ans. C’est lors des manifestations parisiennes contre la persécution des minorités chrétiennes et yézidies que j’ai entendu parler du formidable travail sur le terrain de SOS Chrétiens d’Orient en faveur de ses deux peuples. Le déclic provoqué par la reconnaissance de cette action solidaire m’a conduit à poser un congé sabbatique, obtenu de haute lutte, afin d’aller apporter mon concours à la survie de ces familles issues des communautés des premiers siècles de la chrétienté auxquelles on doit tant.

           Pour le Moyen-Orient, là où ils subissaient déjà nombre de discriminations, l’élimination des populations non-musulmanes par l’Etat islamique et les destructions de leurs lieux de culte sont une hémorragie physique et spirituelle. Beaucoup de ces chrétiens ont tout perdu sous les décombres ou dans la fuite. Beaucoup sont installés tant bien que mal dans les camps de tôle et de toile sous des températures infernales, l’été dernier. SOS Chrétiens d’Orient, d’abord présent au Liban et en Irak, a installé deux nouvelles missions permanentes en Syrie puis en Jordanie et tente d’améliorer le quotidien des adultes, propose de nombreuses activités pour les enfants dont des cours d’araméen. L’organisation vient également au secours des familles isolées qui n’ont pas eu accès aux camps de réfugiés. Elles ne sont pas reconnues par les organisations internationales et ne reçoivent donc aucune aide. Pour les zones récemment libérées, il faut reconstruire les maisons pour permettre le retour de milliers de personnes jetées sur les routes pour échapper à la mort, au viol, à la torture, à l’esclavage et à la dhimmitude. Grâce au zèle ardent se ses volontaires, l’association s’attaquent au déblayage des églises et à leur reconstruction, à la création et à l’entretien des écoles et finance des centres médicaux.

             Mettant à profit ce temps de ressourcement au Blanc, j’ai appris le Notre-Père, le Je-voussalue-Marie et le Credo dans la langue usuelle de l’antique Mésopotamie et du Christ pour pouvoir mieux prier avec les Chaldéens et les Syriaques. Je vous tiendrai mensuellement informé du cours de ma mission et je me confie à la prière des blancois et à la vôtre.

           Je pars avec un cœur ouvert à tous les vents d’Orient

En Jésus Christ – Véronique

Pour mieux connaître cette associations et les soutenir, vous êtes invités à visiter leur site :

http://www.soschretiensdorient.fr/

Animated Social Media Icons Powered by Acurax Wordpress Development Company
Visit Us On FacebookVisit Us On YoutubeVisit Us On Twitter