Mar 142015
 
b          Vendredi 13 mars, l’église Saint Génitour était comble des jeunes collégiens du collège Ste Anne. Avec le Père Patrick  et leurs professeurs, les élèves de l’établissement ont profité du Carême pour réfléchir sur la paix dans le monde. De fait, pour les chrétiens, le Carême est une période de conversion, où chacun est invité à modifier ses comportements, à faire évoluer ses attitudes pour favoriser la fraternité entre les hommes, sa relation à Dieu. Il constitue donc aussi un temps privilégié d’éducation civique et citoyenne. A l’heure ou l’actualité nationale et internationale est trop souvent emplie de violences commises au nom de Dieu, les jeunes du collège ont pu réfléchir sur l’urgence du respect et du dialogue inter-religieux.

Comment faire pour qu’il soit possible de vivre ensemble,
dans une société où désormais, plusieurs cultures et plusieurs religions coexistent ?

a         Les enseignants ont relayés auprès d’eux le message de la rencontre inter-religieuse d’Assis
e, voulue par l’ancien Pape Benoit XVI en octobre 2011. A l’appel du souverain pontife, plusieurs centaines de représentants des religions du monde entier s’étaient rassemblés pour proclamer : « Il n’est donc permis à personne de prendre argument de la différence religieuse comme présupposé ou prétexte à une attitude belliqueuse à l’égard d’autres êtres humains. »  Ensuite, le Père Patrick a commenté le passage d’évangile relatant l’arrestation du Christ. Il a souligné que face à la violence d’hommes armés, Jésus avait demandé à ses disciples de ne pas user de leurs armes, allant même jusqu’à guérir le serviteur du grand prêtre blessé d’un coup d’épée.
Ainsi, les 200 élèves de l’établissement ont pu s’interroger sur la manière d’être artisans de paix et de réconciliation dans ce monde. Bien en amont de la violence, l’éducation des générations les plus jeunes construit le monde de demain. Citons encore le Pape émérite Benoit XVI, qui terminait sa déclaration à Assise en disant :
« En conclusion, je voudrais vous assurer que l’Église catholique ne renoncera pas à la lutte contre la violence, à son engagement pour la paix dans le monde. Nous sommes animés par le désir commun d’être « des pèlerins de la vérité, des pèlerins de la paix ». Soyez des ponts de dialogue et de coopération constructive pour l’édification d’une culture de paix qui doit remplacer l’impasse actuelle des peurs et des agressions. Soyez des pierres vivantes de vos églises, faisant d’elles des ateliers de dialogue, de tolérance et d’espérance, en même temps que des havres de solidarité et de charité concrètes. »
Les jeunes élèves sont repartis, avec mission de s’approprier la prière de St François :

« Seigneur, fais de  moi un instrument de ta paix.
Là où est la haine, que je mette l’amour ! »

Un joli programme pour eux, mais aussi pour l’ensemble de nos communautés paroissiales !

Animated Social Media Icons Powered by Acurax Wordpress Development Company
Visit Us On FacebookVisit Us On YoutubeVisit Us On Twitter