Mar 162017
 

 

 

CÔTE ECOLE… Le 2 mars 2017

A l’école de saint 0les élèves de sainte 00 se préparent à vivre le temps du carême   000

C’est avec ces mots que la directrice Catherine Camus la Guérinière a accueilli les 127 élèves du primaire : « Le temps du Carême est long… 40 jours pour se tourner vers Dieu, se mettre à son écoute et oser faire un pas vers l’autre. Cela nous laisse du temps pour choisir quelques actions, pour partager autour de nous. Ce n’est pas la peine de faire des choses extraordinaires. Il faut le faire dans la discrétion, en vérité. Alors notre cœur sera transformé. » Puis le père Charles a parlé de « débarbouiller » son cœur pour vivre dans la joie ce moment que Dieu nous donne afin d’aller à la rencontre du Christ sauveur, d’être attentif aux autres et d’aborder la fête de Pâques avec un cœur nouveau et un esprit nouveau.

Après avoir chanté « 40 jours, 40 nuits seul au désert tu es parti ; 40 jours me sont donnés, ô Jésus, pour t’y retrouver », les enfants en petits groupes ont découvert grâce aux 4 ateliers situés aux 4 coins de l’église saint Génitour que :

1. Le carême est un temps pour changer notre cœur

  14     15

La symbolique des cendres à l’entrée du carême signifie la conversion des cœurs, le désir de revenir vers Dieu, de demander pardon et de croire de tout son cœur à la bonne nouvelle de Pâques. « Après le feu, vient la cendre… Mais toi, Seigneur de nos pauvres cendres Tu veux faire jaillir la flamme de Pâques ! Conduis-nous de la mort à la vie… » a commenté le père Charles dans le chœur de l’église.

2. Le carême est un temps pour nous conduire à la joie de la Résurrection

    11    12    13

Marie, nous présente son fils Jésus mort par amour pour nous. Les Chrétiens le croient aujourd’hui, tout n’est pas fini car tout commence… La pierre du tombeau s’est refermée le vendredi et s’est ouverte pour toujours le dimanche de Pâques. Les enfants ont déchiffré la phrase latine écrite sur la pierre du tombeau : « Et resurrexit tertia die (il est ressuscité le 3ème jour) » . Enfin ils ont pioché un verset de l’évangile ou une citation de sainte Thérèse pour les plus jeunes à lire et relire tout au long de ce carême. Un moyen pour se rappeler chaque jour que nous pouvons changer un peu notre cœur et s’unir au Ressuscité.

3. Le carême est un temps pour être attentif aux autres

  9    10

Saint François nous montre comment aimer son prochain. Cette année l’école l’a choisi comme témoin pour guider les élèves à devenir artisan de paix et à aimer à la manière du Christ. Les enfants ont récité ensemble sa très belle prière qu’ils méditent tous les mois phrase par phrase en faisant attention à tous les mots qui leur permettent de convertir leur cœur : « Là où est l’offense que je mette le pardon. Là où est la discorde que je mette l’union »…

4. Le carême est un temps pour prier et aller à la rencontre de Jésus

   7     8

Jésus nous aime, il accueille chacun et chacune de nous de tout son cœur. Il nous a appris à prier Dieu son Père en récitant le Notre Père, car nous sommes tous ses enfants. L’animatrice après avoir expliqué le sens de cette prière s’est associée aux enfants pour la dire devant la statue du sacré cœur de Jésus.

6 6 6 6 6 6 6

Ressembler au Christ, c’est lui demander d’avoir un cœur doux et humble et de garder ses commandements…

5

http://www.idees-cate.com/

Propos recueillis par Laure Chaze

 

CÔTE CATE… Le 4 mars 2017 Rassemblement à Bélâbre

 1 2 le bon 3                    

Toute l’année, les paroisses du Blanc et de Tournon se retrouvent pour un après-midi de catéchisme en commun.

Cela permet aux enfants de voir différentes églises où la messe est dite le samedi soir. C’est un moment convivial où ils se retrouvent avec plaisir.

Ce samedi 4 mars était un peu différent car il n’y avait pas de messe prévu ce jour-là à Bélâbre. La messe était donc célébrée pour les enfants du caté et leurs familles, mais ouverte à tous !

Le père Patrick a officié en faisant une homélie simple et explicite avec la démonstration du sachet de thé qui s’envole vers le ciel une fois vidé de son contenu pour expliquer comment se détacher du superflu et aller à l’essentiel en ce début de carême.

Cette démonstration imagée a beaucoup plu aux enfants qui ont participé de tout leur cœur en chantant, en priant et en goûtant aux temps de silence pendant la célébration.

Céline Guillon, une maman catéchiste

16

 

 

 

Social Media Integration Powered by Acurax Wordpress Theme Designers
Visit Us On FacebookVisit Us On YoutubeVisit Us On Twitter